Internet est le système nerveux du monde, la structure des échanges mondiaux qu’ils soient économiques ou culturels. Vous utilisez certainement le net de façon quotidienne, sur votre ordinateur, votre tablette, votre smartphone ou vos objets connectés. Internet se généralise à échelle mondiale et on dénombre de plus en plus d’internautes. Aujourd’hui, le développement d’internet, du monde numérique et de la société de l’information repose sur les innovations et les recherches de grandes sociétés du web qui comptent des millions, voir des milliards d’utilisateurs : Facebook, Microsoft, Google, Apple… Internet permet aux hommes de partager à travers le monde des informations, des créations, de collaborer et d’échanger. Mais la fracture numérique persiste et certains humains n’ont toujours pas accès à cette source inépuisable de ressources culturelles et scientifiques.

Mais comment est né internet ? Qui en a eu l’idée ? Comment s’est il développé pour devenir cet immense réseau mondial ?

Les premiers réseaux.

1962 : J.C.R. Licklider du M.I.T. est le premier à imaginer un réseau galactique reposant sur des ordinateurs interconnectés et permettant d’accéder à des données depuis n’importe quelle machine. Parallèlement, l’US Air Force entame des recherches pour créer un réseau de communication capable de résister à une attaque nucléaire et destiné à un usage militaire. Apparaît alors l’idée d’un réseau d’échange d’informations reposant sur plusieurs machines dispersées à plusieurs endroits.

1964 : Paul Baran est le premier à penser l’idée de toile (web en anglais). Il imagine un réseau en étoile comportant plusieurs centres et permettant un échange dynamique de données.

1965 : Lawrence G. Roberts connecte un ordinateur dans le Massachusetts avec un ordinateur en Californie en passant par le réseau téléphonique.

1969 : L’ARPA (Advanced Research Projects Agency) crée l’ARPANET, un réseau expérimental qui relie 4 ordinateurs dans différentes universités américaines : les facultés de Los Angeles et de Santa Barbara, l’université de l’Utah et le Stanford Institute. Ce premier réseau est l’ancêtre d’internet.

Développement des technologies et des applications.

Le développement du réseau et l’étude de ses applications se sont toujours réalisés en parallèle, la technique servant les usages et inversement.

1971 : Ray Tomlinson imagine un nouveau mode de communication : l’e-mail. En effet, il constate que les utilisateurs du réseau ARPANET ont besoin d’échanger rapidement des informations. Attention mesdames et messieurs, voici le texte du tout premier e-mail du monde : QWERTYUIOP (ce qui correspond aux lettres de la première ligne d’un clavier Qwerty).

1972 : Lawrence G. Roberts (encore lui !) perfectionne l’innovation de Tomlinson en inventant une plateforme permettant de conserver et archiver les e-mails. La messagerie électronique était née ! Elle devient rapidement une des principales utilisations du net.

1972 toujours : L’ARPANET est présenté officiellement à la communauté scientifique qui s’enthousiasme pour le projet. Les prémices des réseaux ont pour principal but de permettre aux chercheurs et aux universitaires d’échanger leurs travaux. Le net est développé dans une visée de partage du savoir à travers le monde. Le réseau est construit de façon collaborative afin de faire progresser la science et la recherche en connectant des intellectuels à travers le pays. Les idées et les travaux sont accessibles gratuitement.

La naissance du Web.

Début des années 80 : Apparaît l’idée de commercialisation du net par le développement de services privés et concurrentiels et de produits commerciaux. Les communautés scientifiques et commerciales entrent en contact. Des milliards de dollars sont alors investis chaque année.

1985 : Une grande communauté de chercheurs participe activement au développement du réseau qui sera baptisé internet. La connexion entre des ordinateurs à travers le monde est déjà une réalité même si seuls quelques universités ou collectivités y ont accès. Les messageries électroniques et les e-mails se développent et la possibilité d’une communication électronique globale ne relève plus de l’utopie.

1990 : Le premier moteur de recherche, Archie, est créé à l’Université Mc Gill de Montréal.

1990 : Tim Berners Lee met au point le protocole http et le langage HTML permettant de naviguer sur le réseau. Cette innovation marque la naissance du Word Wide Web. Les documents relatifs au développement du web sont disponibles gratuitement. Cet accès libre permet à une vaste communauté  de s’emparer du projet, ce qui favorise un essor rapide du réseau.  Internet est utilisé par des groupes de chercheurs qui font rapidement progresser son infrastructure. De plus en plus de personnes intéressent au net et travaillent en collaboration.

1992 : Le réseau du Word Wide Web arrive en Europe.

1993 : Pour retrouver des informations au milieu des pages web de plus en plus nombreuses, est créé le moteur de recherche Lycos qui constituera un des premier succès commercial du net.

1993 : Le réseau permet maintenant de mettre en ligne et de partager du contenu multimédia.

24 octobre 1995 : Le terme « internet » est officiellement adopté par le Federal Networking Council.

1999 : Innovant, simple d’utilisation, Google s’impose rapidement comme le moteur de recherche le plus utilisé. En effet, il répond aux requêtes en fonction de la pertinence des pages web en fonction des mots clé, ce qui constitue une avancée majeure.

Le web 2.0 et la démocratisation d’internet.

Internet a beaucoup changé avec la démocratisation de l’ordinateur personnel. De plus en plus d’ordinateurs sont vendus et certains sont reliés à internet. En Europe, l’accès à internet se généralise dans les foyers entre 1995 et 2000.

  • 1984 : 1000 ordinateurs connectés.
  • 1987 : 10 000 ordinateurs connectés.
  • 1989 : 100 000 ordinateurs connectés.
  • 1992 : 1 000 000 ordinateurs connectés.
  • 2015 : 3, 025 milliards d’internautes et une multitude d’appareils et d’objets connectés.

En 2004 apparaît le Web 2.0. Auparavant le réseau comportait peu d’émetteurs de contenu pour une multitude de récepteurs. Désormais chaque internaute a un rôle participatif. Le Web 2.0. repose sur la culture de la publication personnelle. Tout internaute est à la fois récepteur d’information et contributeur du web. Chacun participe à construire le web par des blogs, des partages de photos ou vidéos, des commentaires, des articles wikipédia ou en créant un site internet par exemple. Le Web 2.0. est un espace de communication via des messageries, des chats, des appels vocaux ou vidéo, du micro-blogging … Les internautes à travers le monde discutent et échangent, s’approprient des contenus, les modifient ou en créent de nouveaux. En partageant des biens culturels comme des films, des chansons, des séries, et en modifiant des œuvres existantes, les internautes redéfinissent les notions de propriété intellectuelle.

Le Web 2.0. apparaît grâce à l’amélioration des technologies d’accès à internet comme le haut-débit, la fibre optique, la 3G et l’accès illimité à internet. Les fichiers volumineux se transfèrent plus facilement, les ordinateurs sont plus performants. Les interfaces du web sont de plus en plus faciles à utiliser et la création de contenu est simplifiée.

« L’esprit internet ».

La création d’internet répond certes à un besoin communicationnel mais repose également sur une certaine vision philosophique du monde portée par les intellectuels des années 60. L’organisation en réseau permet la communication de multitude à multitude permettant un accès à la parole dans un idéal démocratique absolu. Internet a principalement été développé par la défense et les universitaires mais a très vite conquis les citoyens du monde entier.

Internet s’auto-transforme en permanence. En utilisant internet, nous le modifions, nous le façonnons selon nos usages. Internet est en architecture ouverte et en évolution permanente. Sa présence mondiale redéfini les frontières en créant des communautés virtuelles à travers le monde qui se rassemblent autours de centres d’intérêts communs. Les « sub-cultures » et la pop-culture retrouvent leurs lettres de noblesses et gagnent en visibilité. Le net permet la diffusion d’informations mais aussi la possibilité interaction et de dialogue. Internet instaure un nouveau schéma de communication avec des répercussions technologiques, organisationnelles et sociales. Le web influe sur les techniques, les cultures, l’économie, la géographie, la politique.

Vous êtes impliqué dans le développement et l’évolution du web dès lors que vous l’utilisez. Internet a modifié profondément la façon dont l’humanité appréhende le monde qui l’entoure et a ouvert le champ des possibles. Par exemple, il est désormais possible de faire réparer votre ordinateur par un technicien se trouvant à des centaines de kilomètres de chez vous, et ce, grâce à la connexion internet qui permet la prise en main  à distance de votre machine.

Dans une société mondiale de l’information, les savoirs, les textes, les images sont constamment disponibles. Néanmoins les fractures numériques existent toujours. Certaines personnes n’ont pas accès au web pour des raisons techniques, financières ou géographique. La fracture numérique touche certains pays, certaines classes d’âge ou catégories socio-professionnelles.

 

À propos de Iakaa

Mascotte
N°1 de l’assistance informatique à distance. Lenteur, virus, spams … ? Iakaa vous assiste immédiatement et à distance !
N'attendez plus le déplacement d'un technicien, avec Iakaa c'est maintenant et sans effort.
Besoin d'une assistance informatique ?
Ayez le réflexe Iakaa !

Demander une assistance
Partager sur

Partagez cet article !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez-le avec vos amis !