Black Mirror est une anthologie, c’est-à-dire que chaque épisode présente un arc narratif indépendant. Seul le thème fait le lien entre les épisodes, chacun représentant une intrigue, des lieux et des personnages qui lui sont propres (exemples d’anthologies : La Quatrième Dimension, Au-delà du réel, ou Les Contes de la Crypte). Ce format s’adapte particulièrement aux séries d’horreur et de suspense et Black Mirror s’inscrit clairement dans cette lignée.

Des drogués de la technologie

Cette série britannique créée par Charlie Brooker dépeint dans chaque épisode un exemple de société dystopique où les avancées technologiques mettent au jour les travers de l’humanité. Le créateur de la série conçoit la technologie comme une drogue, « Si c’est une drogue alors quels en sont les effets secondaires ? » Black Mirror dépeint un monde où les écrans sont envahissants, des miroirs noirs où la société se reflète à l’infini. Les  personnages se débattent avec une technologie omniprésente et omnisciente dont ils sont dépendants puis esclaves.

Le meilleur des mondes

Les situations sont choquantes et sinistres, l’humour est grinçant. Chaque scène analyse notre vie quotidienne, exagérant à peine les vices déjà latents dans nos médias modernes. La série questionne les issues morales des avancées technologiques et informatiques, nous renvoyant à nos propres usages, à nos dérives. Voyeurisme, harcèlement, espionnage… les mondes imaginés ne sont jamais très éloignés du notre et invitent à la réflexion. Voilà que la télévision expose sa propre introspection sans tabou.

Through the Looking Glass

Les références sont nombreuses et pertinentes : Lewis Carrol, Stanley Kubrick, 1984 de George Orwell, Frankenstein de Mary Shelley ou la série Le Prisonnier… Nous vous laissons le soin d’analyser les épisodes pour y déceler les clins d’œil littéraires et cinématographiques. Black Mirror propose en effet une photographie superbe et une musique angoissante et somptueuse.

Sans caricature, sans pédagogie ou militantisme, Black Mirror « promène un miroir le long du chemin » (Stendhal) et tels Caliban, nous y contemplons notre reflet pour y reconnaître la laideur. Dans une société de l’information devenue panoptique, quelle est notre responsabilité dans cette mascarade technologique imminente ?

L’équipe iakaa vous promet que Black Mirror ne vous laissera pas indifférent. Vous ne regarderez plus votre smartphone du même œil.

À propos de Iakaa

Mascotte
N°1 de l’assistance informatique à distance. Lenteur, virus, spams … ? Iakaa vous assiste immédiatement et à distance !
N'attendez plus le déplacement d'un technicien, avec Iakaa c'est maintenant et sans effort.
Besoin d'une assistance informatique ?
Ayez le réflexe Iakaa !

Demander une assistance
Partager sur

Partagez cet article !

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez-le avec vos amis !