Citizenfour sort enfin dans les salles obscures françaises. Ce documentaire, auréolé d’un Oscar, a pour sujet Edward Snowden, ancien employé de la NSA à l’époque de ses révélations sur l’espionnage des citoyens du monde entier par le gouvernement américain.

Le documentaire Citizenfour

En 2013, la réalisatrice Laura Poitras, connue pour ses films chocs dénonçant la politique américaine, travaille sur un projet traitant de la surveillance des citoyens par les agences gouvenementales des Etats-Unis. C’est alors qu’elle est contactée par mail par un mystérieux Citizenfour. Derrière cet intriguant pseudonyme se cache un certains Edward Snowden qui prétend avoir des informations capitales à lui communiquer.  Laura Poitras et le journaliste d’investigation indépendant Glenn Greenwal se rendent alors à HongKong pour rencontrer cet informateur dans une ambiance de secret et de paranoïa. La réalisatrice filme Edward Snowden lors de leurs échanges au moment où il s’apprête à révéler que le monde entier est surveillé par la NSA, au mépris de la notion de vie privée. Le jeune homme est alors agé de 29 ans et est déterminé à informer le monde des agissements de son propre pays en mettant sa propre sécurité en danger.  Il livre aux journalistes des documents classés secret-défense qui seront publiés deux jours plus tard dans le Guardian, déclenchant un scandale sans précédent.  Le film dévoile le déroulement de l’affaire pris sur le vif et plonge le spectateur au cœur des évènements. Laura Poitras suit Snowden jusqu’à son exfiltration vers la Russie où il réside encore actuellement.

L’affaire Snowden

Snowden à révélé aux yeux du monde l’immense opération d’espionnage menée par la NSA, l’Agence Nationale de Sécurité américaine. Car le gouvernement américain ne se contente pas de garder un œil sur ses citoyens mais espionne les internautes du monde entier. N’importe quelle conversation en ligne est succeptible d’être analysée par la NSA qui a les moyens d’accéder à un volume incommensurable de données personnelles : les notres, les votres, celles de vos proches, des entreprises et même de certaines personnalités politiques… Les conséquences de ces révélations sont retentissantes. Des millions d’utilisateurs s’inquiètent de savoir à quel point leurs activités sont surveillées par la NSA. Snowden, l’homme à l’origine de ces informations, a lui-même travaillé pour la CIA et la NSA. Il a ainsi pu collecter et diffuser des documents confidentiels pour confondre publiquement le gouvernement américain. Edward Snowden  devient alors  la cible des services secrets américains et risque jusqu’à 30 ans de prison aux U.S.A. Il est inculpé pour espionnage et vol et considéré comme un traître dans son propre pays.  C’est Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, un habitué des révélations fracassantes, qui aide Edward Snowden à fuir vers la Russie. Ce dernier a affirmé vouloir rentrer aux Etat-Unis à condition d’avoir un procès « légal et impartial ». En effet, un des chefs d’inculpation retenu contre lui est celui de haute trahison, passible de la peine de mort.

La NSA

La NSA est un organisme gouvernemental de surveillance et de protection des communications américaines. Elle dispose de moyens et d’effectifs si importants qu’il est difficile d’en faire une estimation. On évoque des milliards de dollars et des dizaines de milliers d’employés dédiés à la surveillance constante du web et des réseaux de téléphonie mobile. La NSA  collecte et analyse les  données des  internautes qu’elle glane notamment auprès des entreprises et des géants américains du web comme Microsoft, Google, Youtube, Facebook et Apple. Les grandes firmes du net collaborent donc avec le gouvernement américain et lui fournissent des informations sur leurs utilisateurs. La liste des données auxquelles la NSA a accès fait froid dans le dos : e-mails, fichiers, photos et vidéos, communications téléphoniques, réseaux sociaux, historiques de navigation…

Le Patriot Act

La NSA est capable d’espionner  les smartphones, les conversations téléphoniques ainsi que tous les objets connectés et ce, au nom du Patriot Act. Ce texte de loi a été adopté suite aux attentats du 11 septembre 2001 dans le but de lutter contre le terrorisme en renforçant la surveillance des échanges en ligne. Suite au patriot Act, la collecte et la surveillance des communications peuvent se faire sans mandat, sans ordonnance judiciaire et sans prévenir au préalable les internautes concernés. La mise sur écoute des activités numérique de la population est désormais légale.

Le programme de surveillance PRISM

Le PRISM est un programme de surveillance étendu des activités en ligne des internautes. Il permet d’accéder à l’ensemble des communications en ligne afin de les analyser. PRISM permet d’accéder aux échanges sur les plateformes comme Facebook, Google, Youtube, Skype…PRISM est associé à l’outil XKeyscore qui permet de lire les messages privés et les e-mails en ciblant les utilisateurs selon des mots clés, leur langue ou leur nationalité.

Un film qui relance le débat

Citizenfour a été plebiscité par les grandes instances de défense des libertés numériques et du respect de la vie privée. De nombreuses organisations luttent contre la surveillance de masse comme par exemple Electronic Frontier Foundation (qui défend les droits des internautes), Amnesty International ou encore l’American Civil Liberties Union qui défend les actes de Snowden et le représente sur le territoire américain. Le film révèle au grand public les rouages de cette affaire complexe et relance le débat sur l’équilibre entre le respect de la vie privée et la surveillance au nom de la sécurité d’un état. On peut en tous les cas saluer le courage de l’Académie des Oscars pour cette prise de position audacieuse qui induit un message politique fort.

À propos de Iakaa

Mascotte
N°1 de l’assistance informatique à distance. Lenteur, virus, spams … ? Iakaa vous assiste immédiatement et à distance !
N'attendez plus le déplacement d'un technicien, avec Iakaa c'est maintenant et sans effort.
Besoin d'une assistance informatique ?
Ayez le réflexe Iakaa !

Demander une assistance